Stéphane Hessel – Environnement – Citoyenneté

Posté le 3 juillet 2011 · 1 Commentaire ·

Voici le courrier électronique de remerciements envoyé au collectif Eco-Dialogues du Vigan suite à la rencontre avec Stéphane Hessel du samedi 11 juin 2011 :

Remerciements !

Yvan Burtin [yvan.burtin@ufpp.org]
dim. 19/06/2011 11:22
‘eco-dialogues@levigan.fr’

Merci à la ville du Vigan.
Merci au collectif Eco-Dialogues pour la remarquable conférence donnée le samedi 11 juin 2011 par Stéphane Hessel.
Dans ce temps d’émergence de la conscience citoyenne à la reconquête de l’espace public, son appel à l’intelligence collective «Engagez-vous ! » sonne comme la réappropriation du discours politique, véritable ode à la planète !
Grâce à son propos, le temps de l’Union Planétaire, ici et maintenant, s’inscrit désormais dans la réalité.
La déliquescence sociale et son corollaire, l’angoisse de l’avenir, ont suscité et suscitent plus que jamais l’indignation généralisée.
Le temps est effectivement venu pour les indignés de s’engager politiquement. Enfin, les citoyens vont pouvoir s’inventer et mener, par leur engagement futur, une action cohérente dans un champ politique jusqu’à présent polarisé par des partis politiques conventionnels.
L’évènement est historique et essentiel !
Il fait dorénavant surgir de toutes parts et de plus en plus des lieux de rassemblements appropriables par tous. L’on assiste enfin à la libération de la parole politique en France pour la planète !
C’était donc une conférence attendue, spectaculaire et porteuse de sens car, c’est dit, la démocratie va pouvoir être portée par le souffle du renouveau.
La structure de l’UFPP et son organisation future pourront aider fortement à la perpétuation de cet engagement nécessaire. Elles favoriseront et assureront l’éternel retour du souffle citoyen qui revient périodiquement, telle une ritournelle, à la surface de notre globe terrestre.
Alors un grand merci, aussi, au maire du Vigan, monsieur Eric Doulcier, pour avoir sélectionné et lu cette question politiquement primordiale adressée à monsieur Hessel :
“Il existe une jeune formation politique, l’Union Française Pour la Planète, qui porte la vision citoyenne et sociale d’union planétaire à laquelle vous appelez …Un appel à l’alternative politique a été formulé auprès de l’organisation des Citoyens du monde.
Qu’attendez-vous pour en être l’ambassadeur ?”

La réponse de Stéphane Hessel fut articulée de telle façon :
“-quel beau nom, mais il faut rester sur la réserve ! Il faut se renseigner sur la manière dont ils fonctionnent et quelle cotisation ils demandent !”
J’attends donc qu’il se renseigne et, que constatant les valeurs, principes innovants et révolutionnaires que porte politiquement l’UFPP, qu’il ne reste plus sur sa réserve et apporte son soutien inconditionnel et actif à l’organisation…
Puis, réalisant que le sujet du débat était tout de même de s’engager, il retombait en admirable rhéteur sur ses pieds en affirmant :
“-cependant, nous sommes tous de futurs adhérents à l’Union Française Pour la Planète !”
J’attends donc que son adhésion à venir en augure des centaines de milliers, voire des millions d’autres…
Ceci dit, qu’un homme estimable, au crépuscule d’une vie bien remplie, suscite la mobilisation citoyenne, indignée, pour qu’elle s’engage à l’avenir, c’est exceptionnel !
Que la mobilisation citoyenne soit partout totalement indépendante et autogérée, c’est très bien.
Que la mobilisation citoyenne s’organise et se structure politiquement pour investir les institutions, ce serait mieux !
L’outil UFPP est en place, il suffit de s’en saisir !
Ce serait, pour la société civile l’occasion de sortir de cette militarisation du travail qui emprisonne l’humain dans la hiérarchie pour produire en détruisant les valeurs humaines et planétaires.
Ce serait, pour la société civile, la seule façon de passer pacifiquement du rêve, à la mise en forme puis à la réalisation d’un nouveau contrat social.
Vous le savez certainement, les crises écologiques, financières et sociales ne sont pas dissociables. Elles sont l’aboutissement dramatique de l’idéologie vorace néolibérale et marchande.
Quant à la mise en commun des ressources, cette idée généreuse, évidente, ne pourra être effective qu’au sein d’institutions animées par une démocratie ouverte, participative, directe et active.
L’engagement politique innovant et révolutionnaire est assurément la stratégie à mettre en œuvre.
L’assemblée constituante, la reconnaissance du vote blanc, des élections sans machines à voter électroniques, le référendum populaire ainsi que l’exercice de la responsabilité politique égale, partagée et horizontale en sont les moteurs.
Créer ensemble, dès aujourd’hui, le monde dans lequel nous voulons vivre et dans lequel vivrons nos enfants, c’est encore possible !
Il faut dire « stop » à cette triste résignation qui inhibe l’action.
Nous pouvons cesser de détruire notre merveilleuse planète en libérant nos consciences individuelles et collectives du travail productif et stupide qui vise la croissance et la consommation sans limites.
Il suffit de vouloir poser nos propres limites car ce n’est qu’à ce titre que nous pourrons garantir la liberté des générations futures.
Il suffit de mettre en place et de partager, tous ensemble, la pensée planétaire qui est une véritable pensée progressiste, de bon sens et de raison offrant l’équilibre biosphérique pour le vivant et l’autonomie citoyenne.

Yvan Burtin
Citoyen planétaire

Afin de participer à la nécessaire économie des ressources planétaires et au respect environnemental, merci de n’imprimer ce message qu’en cas de nécessité !

Les informations contenues dans le présent courrier électronique ainsi que dans tous les documents qui y sont éventuellement attachés peuvent être diffusés et ce, aussi largement que possible.
Elles sont destinées à l’usage commun et général.
Toute copie, transmission, diffusion, en tout ou partie, à un autre destinataire que celui (ceux) mentionné(s) ci-dessus est donc autorisée.
Si vous avez reçu ce courrier ou ce document par erreur, nous vous remercions de nous le faire savoir.
Afin de contribuer au respect de l’environnement, merci de n’imprimer ce courriel qu’en cas de nécessité.


…et après ?

A ce jour, dimanche 3 juillet 2011,  nulle réponse…

Y.B.

PS : Les vœux 2011 présentés aux Français par monsieur Hessel correspondaient pourtant à la visée politique de l’Union Française Pour la Planète !

Remerciements aussi à Marine Locatelli et Bruno Vaesken (interview) pour la bien jolie chanson, interprétée par des enfants, dont voici le clip vidéo:

« Indigne-Toi ! »